lafabriq: la cohabitation d’univers et de savoir-faire

Home / Blog / lafabriq: la cohabitation d’univers et de savoir-faire
lafabriq: la cohabitation d’univers et de savoir-faire

Cette semaine, on vous présente lafabriq, une boutique qui réunit cinq créatrices de bijoux, accessoires et objets dans la Montée de la Grande Côte.
Comme la semaine dernière, on s’aventure dans les pentes de la Croix-Rousse, qui est un lieu où de nombreux créateurs et artisans sont installés pour mettre en avant leur travail local. On a pu aller sur les lieux et discuter du fonctionnement de lafabriq et du travail des créatrices.

  1. Pouvez-vous commencer par vous présenter et expliquer dans les grandes lignes comment fonctionne lafabriq?

Nous sommes cinq créatrices : Laurène Vernet, Julia Riffiod, Pascaline Delamarche, Anne-Lise Pichon et Noémie Pichon. On est chacune à notre compte, on gère nos ventes et la mise en place de nos collections. Mais on est toutes responsables de l’esthétisme de la boutique et de la vitrine : on change sa mise en place plusieurs fois par an sur une thématique commune. A lafabriq, il y a un atelier où nous fabriquons nos bijoux, qui est ouvert sur l’espace boutique dans lequel nous exposons les produits fini.

 

  1. Qu’est-ce qui vous a motivé à créer un espace tel que lafabriq ?

On est ouvert depuis 6 ans maintenant. La motivation première a été bien sûr d’avoir un atelier, un espace pour travailler. Puis, ce qui est chouette aussi c’est d’avoir un grand espace, avec une grande vitrine qui nous permet justement d’avoir un espace atelier et un espace vente où on peut tester nos produits. Le rapport avec le client est très important aussi, on peut savoir ce qui plait ou non puis les gens sont généralement contents d’avoir affaire directement aux créatrices.

 int-bout-web

  1. Est-ce que vous faites du sur-mesure ?

Oui, c’est possible. On a une gamme de produit mais on peut aussi s’adapter Si le client a une idée en tête, on peut faire des commandes personnalisées.

 

  1. Tous les produits sont uniques ou vous faites des petites séries ?

On fait des petites séries mais aussi des pièces uniques. Un bijou ça prend du temps : de l’imaginer, de le créer, de le tester avec différents matériaux, donc quand on est satisfaite on le garde pour quelques temps.

vitrine 1

  1. Est-ce que la notion de communauté de quartier, entre créateurs est importante pour vous ? Pensez-vous que si vous vous étiez installées ailleurs, cela aurait autant marché ?

Oui ça aurait pu marcher ailleurs mais ça dépend où, vraiment. Mais c’est vrai que cela fait 6 ans qu’on est là et qu’on a vu le quartier évolué dans ce sens-là, avec plus de petites boutiques, de créateurs qu’avant. Il y a deux associations dans le quartier qui sont assez importantes : Arts Pentes et côté Grand’côte. Elles fédèrent un peu, elles organisent des marchés et d’autres événements. Tout ça, ça permet de mettre un peu en commun, d’avoir un réseau.

pochette lafabriq

  1. Pour finir, avez-vous des projets futurs ?

Comme on a chacune notre entreprise, on n’a pas forcément le même projet commun. Mais on va participer à un événement qui se déroulera le 14 Mai, ici dans la Montée de la Grande Côte. On va faire une installation à l’extérieure pour faire connaitre notre travail et notre atelier.

Toutes les infos sur le site lafabriq.fr

Commentaires

commentaire(s)