Kefalonia – Ithaque, échapper au monde réel

Home / Blog / Kefalonia – Ithaque, échapper au monde réel
Kefalonia – Ithaque,  échapper au monde réel

Kefalonia (Céphalonie en français) est une des plus grandes îles grecques. Située dans la mer Ionienne à proximité de la très populaire Zakyntos, la très chic Corfu et la mythique Ithaca, cette île est une bulle de plénitude. En mai dernier après un court séjour sur l’île préférée des spring breakers russes, Zakyntos, je me suis retrouvée aux aurores dans le port de Patras pour prendre un ferry à destination de Poros, Kefalonia. C’était seulement mai mais la chaleur grecque était ahurissante et nos sacs à dos commençaient à faire leur poids. On nous avait vanté les mérites de cette île fascinante, une des plus belles selon les termes de ceux qui avaient grandi là-bas. L’arrivée par le ferry laisse en effet présager des merveilles, l’eau translucide et turquoise à la fois tranche avec le vert de la sèche végétation et la blanc de la roche abrupte sublimé par la lumière incandescente du soleil puissant.

La ville de Poros, si on peut appeler cela une ville, est plus un port qu’autre chose. En dehors des périodes touristiques, comme sur la majorité des îles grecques, le temps semble s’être arrêté et vous réalisez vite que pour les locaux, vous êtes arrivées ici par accident. Avant d’entreprendre la découverte de l’île et puisqu’il vous faudra visiblement marcher beaucoup, arrêtez-vous d’abord au café Remetzo.

ceph

 

Outre l’attrait imparable des fameux frappés dont les grecs raffolent, le lieu est exceptionnel. Vous pénétrez littéralement dans un rocher avant de ressortir de l’autre côté, les pieds dans l’eau sur cette terrasse en bois avec la mer en seul horizon. Le calme à cette période de l’année est admirable et vous vous sentirez dès votre arrivée déjà un peu amoureux de cet endroit. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il vous faudra marcher une bonne vingtaine de minutes pour rejoindre la vraie ville de Poros qui accueille l’été son flot de touristes et offre donc cet aspect très balnéaire qui peut manquer de charme. Cela dit la mer, elle, garde son bleu insolent et le sable blanc vous sera entièrement réservé puisque vous êtes les seuls explorateurs du moment.

Beaucoup plus au Nord de l’île se trouve un autre port, Sami. Petite précision : le stop en Grèce est un échec TOTAL. Les distances sont immenses et les routes peu côtoyées, les transports en commun sont rares, renseignez-vous bien avant de vous lancer dans une excursion sous 34 degrés, vous réaliserez vite que la nature, aussi magnifique soit-elle, peut vite sembler ne plus finir. Depuis Sami partent les bateaux à destination d’Ithaque, île mythique d’Ulysse s’il en est une. La bourgade en elle-même n’a pas énormément d’intérêt mais à l’échelle de l’île elle est un peu un “hub” de communications (vous y trouverez aussi des bus pour Poros). Il y a de nombreux départs pour l’excursion journalière que représente le voyage jusqu’à Ithaque, autre joyaux ionien sur lequel vous devez vous aventurer. Comme la plupart des ferries, les prix sont raisonnables et le voyage en lui-même entre les différentes îles est d’une beauté sans nom. Enfin pour les amateurs de randonnées, les hauteurs de Vathy (là encore le port n’est pas du tout au même endroit que la ville) offre des vues hallucinantes sur l’horizon à l’est et les découpes géométriques de l’île et du petit port de Vathy à l’Ouest.

 

ceph

A environ 30 minutes de Sami se trouve le village de pêcheurs d’Agia Efimia. La route pour s’y rendre longe la mer et chaque virage dévoile une plage plus paradisiaque à chaque fois. Quand vous atteignez la bourgade le charme opère immédiatement. La calme qui y règne n’a pas ce caractère endormi que l’on sent dans les autres lieux, il est synonyme de paix. L’assurance de ceux qui savent qu’ils ont un joyau entre les mains et qui sont reconnaissants que personne ne l’ai encore réalisé pour venir leur ruiner. Les petites supérettes vous offrent des produits locaux – VRAIMENT locaux- et les gens vous accueillent à bras ouverts. Vous y trouverez un logement à des prix raisonnables et la plage de Myrtos, la plus connue de l’île est juste à proximité. Allez déguster un fromage de chèvre épicé chez Pergola, vous n’en reviendrez pas. Tout est délicieux, servi avec générosité et l’ambiance familiale vous donne envie d’acheter un bien immobilier juste à côté même sans les conseils de Stéphane Plazza. Le lendemain a environ 5 km d’Agia Efimia vous avez la possibilité d’aller voir l’impressionnante grotte de Melissani avec son eau sortie tout droit d’une palette d’aquarelle.

Commentaires

commentaire(s)